L'Histoire de Lichtenthal en survol

 

 
13. siècl.   14. siècl.   15. siècl.   16. siècl.   17. siècl.   18. siècl.   19. siècl.   20. siècl.           diese Seite drucken
 

 
1242

Le Marquis Hermann V de Baden meurt des suites des blessures qu'il a contractées dans la bataille contre les Mongoles à Liegnitz. Il est tout d'abord inhumé à Backnang. Sa veuve, la Marquise Irmengard commence à mettre en oeuvre le projet de fondation d'un monastère dans la vallée de l'Oos comme sépulture familiale.

1245

L'éveque de Strasbourg qui détient la juridiction de ce territoire refuse la fondation du monastère. L'on détourne alors le lit de l'Oos et le terrain du monastère à construire se trouve dorénavant sur la rive droite et appartient par conséquent à l'évêché de Spire. Quelques Cisterciennes arrivent du monastère de Wald près de Messkirch et commencent la vie monastique sous la direction de l'Abbesse Trudindis . Elles logent provisoirement dans des cabanes. Les fils de la Marquise transmettent à leur mère dans le document de fondation du mois de mars 1245 les droits de propriété nécessaires à garantir au monastère les fondements de son existence.

nach oben


 
1248

Lichtenthal est incorporé à l'Ordre Cistercien.
L'Abbatiale est consacrée le 3 novembre. Les ossements de Hermann V sont exhumés à Backnang et déposés dans le caveau devant l'autel. La Marquise Irmengard transmet ses biens au monastère et s'y retire à partir de ce jour.


 
1252

Le monastère est consacré à son tour.

nach oben


 
1260

Le 24 février, jour de la fête de l'apôtre Saint Matthias, la Marquise Irmengard décède. Son coprs est déposé à coté de son époux devant l'autel. En souvenir de la fondatrice, les habitants de la vallée sont gratifiés depuis ce jour là d'un pain béni: "le Mathisbrot".


 
1288

Donation du village de Geroldsau et fondation de la "Fürstenkapelle".

nach oben

1322

Un chœur gothique tourné vers l'orient est ajouté à l'abbatiale de stile roman.

14ème et 15 ème siècles

Jusqu'au milieu du 14'éme siècle la communauté connaît un excellent developpement intérieur et extérieur. A la fin du 14ème siècle il se produit un déclin de la vie spirituelle et de la discipline monastique. Dès 1426, des moniales de Königsbrück en Alsace, appelées par l'Ordre Cistercien viennent réformer la Communauté de Lichtenthal. Un travail intensif se développe au scriptorium sous la direction de la maîtresse d'écriture Soeur Margaretha, dite "Regula". Des ouvrages de dévotion en latin sont transcrits en dialecte bas-alémanique. A l'initiative de l'Abbesse Margarethe de Baden l'abbatiale est décorée de precieuses oeuvres de style gothique flamboyant.

nach oben

1525

La Guerre des Manants éclate. Les moniales fuient devant les hordes de paysans mais le monastère reste indemne.
 


 
16ème siècle

La Réforme s'étend en Allemagne. Les Marquis de Baden hésitent entre la confession lutherienne et la réligion catholique. Plusieurs fois, Lichtenthal aura à craindre pour son existence . Les Abbesses de cette époque, Rosula Röder, Barbara Vehus, Anna von Mörsperg et Margaretha Stülzer, réussissent à conduire la communauté avec fermeté et prudence selon les principes de l'Ordre.

nach oben


 
1570

Les sœurs de Lichtenthal reprennent l'Abbaye de Friedenweiler.

1618 - 1648

La Guerre de Trente Ans sévit en Europe. Le monastère est menacé par les troupes suédoises mais il est protégé par un miracle. Notre Dame des Clés, la "Schlüsselmuttergottes" étend sa main maternelle sur le monastère. En 1644, les moniales se voient obligées de chercher refuge dans differents autres couvents.
 

1689

Pendant la Guerre de Succession du Palatinat, la ville de Baden est incendiée par les troupes françaises. Durant ce temps, les moniales de Lichtenthal étaient réparties dans d'autres monastères. L'Abbesse Euphrosina Lorenz reste à Lichtenthal avec l'une ou l'autre moniale. Le couvent est gravement endommagé mais non pas incendié.

nach oben

 
1707

Le Marquis Ludwig Wilhelm, nommé "Türkenlouis" décède. Son cœur est déposé devant l'autel principal de la Fürstenkapelle. Sa veuve, la Marquise Sybilla Augusta, sera une grande bienfaitrice de l'Abbaye.


 
1728 - 1734

Renovation de l'abbatiale. Le bâtiment conventuel assez délabré du 13eme siècle est démoli et remplacé par un bâtiment de style baroque édifié par l'architecte Peter Thumb.

nach oben

1771

La branche catholique de la maison de Baden n'a plus d'héritier. Le gouvernement passe à la branche protestante de Baden-Durlach. Lichtenthal connaît un paisible développement interne sous le règne de l'Abbesse Thekla Trück.
 

 
1796

Les Guerres de Révolution. Le monastère se voit contraint de verser des sommes considérables aux troupes républicaines. Une partie des moniales cherche réfuge à Schmalbach.

nach oben

1803

Le Marquis Karl Friedrich édicte un décret d' organisation qui met en place la sécularisation dans le pays de Baden. Malgré des mesures draconiennes les soeurs de Lichtenthal peuvent subsister en tant que communauté monastique. Les biens et proprietés du monastère sont spoliés, les oeuvres d'art et les incunables passent pour la plus grande part à l'Etat.

 
1811

Le "Regulativ" qui représente une prescription pour les communautés religieuses entraîne des changements importants dans la vie monastique. La communauté lutte avec ténacité pour la sauvegarde de la tradition cistercienne. Comme tous les monastères cisterciens allemands sont supprimés, la séparation de Lichtenthal d'avec l'Ordre est inévitable.

nach oben


 
1815

Le 9 février: Le "Lehrinstitut für die Beuerner Mädchenjugend" - Institut d'enseignement pour la jeunesse féminine de Beuern - est inauguré. Cette école existe toujours.
 

 
1877

Pendant le "Kulturkampf", l'Ecole des Filles de Lichtenthal est reconnue comme Ecole Publique simultanée. Mais le gouvernement de Baden n'autorise l'entrée au monastère qu' aux instutitrices.
 

1883

Fondation de la filiale de Mariengarten à St. Pauls-Eppan près de Bolzano dans le Tyrol du Sud comme refuge éventuel en cas de nécessité. www.mariengarten.it

nach oben

 
1900

Lichtenthal est reconnue comme abbaye cistercienne par le Pape Léon XIII et placée sous la juridiction de l'archévêque de Fribourg en Brisgau.
 

 
1919

L'autorité de l'Etat sur les couvents est abolie par le decret d' application de la Constitution de la République de Weimar. Le "Regulativ", qui rend prèsque impossible la vie monastique n'est plus de mise. Lichtenthal s'efforce de se faire incorporer à nouveau dans l'Ordre Cistercien.

nach oben


 
1925

Affiliation de Lichtenthal à l'Ordre toute en restant sous la juridiction de l'archévêque de Fribourg. Celle-ci est déléguée au Père Abbé de Wettingen-Mehrerau.


 
1928 - 1947

L'Office Divin solennel ainsi que le Chant Grégorien est réintroduit sous le règne de l'Abbesse Bernarda Geiler. A cause du régime nazi, l'école et le couvent risquent d'être supprimés. Des ateliers d'écriture, d'ornements et de tissage sont installés.

nach oben

1945

Le 7ème centenaire est fèté dans l'intimité. A cette occasion, un très beau tapis et un ornement brodé sont confectionnés par les moniales.


 
1968

L'intérieur de l'abbatiale est renové selon la réforme liturgique de Vatican II. L'on supprime les ajouts datant des époques précédentes et l'on restaure le style gothique très dépouillé des premiers cisterciens.


 
1967-1975

Transformation de l'agriculture inhérente au monastère par échange de parcelles en un fermage situé dans la vallée du Rhin.

nach oben

1980 -1990

Transformation progressive des bâtiments agricoles en maisons d'accueil.

1993

L'archévêque Oskar Saier renonce à son droit de juridiction si bien que Lichtenthal est à nouveau incorporé de plein droit dans l'Ordre Cistercien.

1995

Célébration du 750ème anniversaire de la fondation du monastère.

diese Seite drucken nach oben

 

 

Informations complémentaires:

L'histoire de Lichtenthal en survol
L'Abbatiale
La "Fürstenkapelle": Sépulture des Markgraves de Baden
La Madonne aux Clés
Lichtenthal et la Sécularisation
L'Ecole
La filiale "L'Abbaye de Mariengarten" dans le Tyrol du Sud

 

 

Home     Spiritualité     Vie quotidienne     Historique     Offices     Concerts     Contenu du Site     Contact     Impressum

Aucune garantie n'est donnée quant au contenu du Site