L'Abbatiale de Lichtenthal

 

 

La dédicace solennelle du "Moustier Notre Dame de Lichtenthal" (de la Claire Vallée) fut célébrée le 3 novembre 1248, alors que les travaux de construction étaient encore en cours. L'évêque de Strasbourg, Heinrich von Stahleck, présidait la cérémonie. L'Abbatiale, comme toutes celles de l'Ordre Cistercien, est dédiée au mystère de l'Assomption de la Vierge.

 

 
 

Il ne reste que peu de vestiges de l'ancienne construction romane: Un vitrail en plein cintre dans le mur nord, deux montants romans sur des portes du cloître attestent que le sol était situé à peu près 1,50 m en dessous du niveau actuel. Autour de l'année 1320 l'on édifia le choeur gothique le portail de même style et la voûte en croisées d'ogives avec d' impressionantes clefs de voûtes: Un chevallier de Baden - le pélican, qui nourrit ses petits - le Couronnement de la Vierge.

 

 
 

D'importantes oeuvres d'art de la fin du 15è siècle témoignent de la piété des religieuses. C'est ainsi que l'Abbesse Margaretha de Baden fit commande du crucifix de style gothique flamboyant à Hans Kern de Pforzheim, de la petite statue du Christ souffrant et de la Vierge de l'ancien maître-autel. Les Rois Mages qui appartenaient à ce groupe se trouvent aujourd'hui à New York dans le Musée "The Cloisters" et le rétable dans le "Staatliche Kunsthalle" de Karlsruhe. L'autel du Choeur des Moniales, dont les peintures furent exécutées par le "Lichtenthaler Meister, la statue du bienheureux Bernard de Baden et l'autel Ste Anne de la "Fürstenkapelle" datent également de cette période.

 

 
 

La chaire de St. Bernard, (en haut relief: St. Bernard de Clairvaux) fut édifié en 1606 par Thomas König.

 

 
 

Lorsqu'en 1946,l'on déplaça la pierre tombale de Johannes de Lichtenberg, l'on découvrit avec étonnement une fresque de style gothique représentant le Christ en Croix.

 

 
 

En 1968 l'Abbatiale fut misé en conformité avec le renouveau liturgique demandé par le Concile Vatican II. Le Choeur surtout connut une autre disposition. On le suréleva et l'on déplaça le maître-autel vers l'avant. Sur le mur arrière se trouvent maintenant les pierres tombales de la fondatrice Irmengard de Baden et de son époux Hermann V, mais avant tout le tabernacle enchâssé dans l'ancienne excavation gothique dont la porte représente la Jérusalem céleste.

 

 
 

L'Etat offrit les nouveaux vitraux en compensation du rétable, définivement exposé dans la Kunsthalle de Karlsruhe. L'artiste Emil Wachter créa, selon les souhaits de la Communauté, un cycle pour honorer Marie, Reine de l'Ordre Cistercien. L'architecture gothique, simple et austère , rehaussée par les croisées en grès rose et la couleur blanche des murs ainsi que les vitraux donnent à l'espace sacré une transparence, semblable au reflet de la lumière divine.

 
   

 

Informations complémentaires:

L'histoire de Lichtenthal en survol
L'Abbatiale
La "Fürstenkapelle": Sépulture des Markgraves de Baden
La Madonne aux Clés
Lichtenthal et la Sécularisation
L'Ecole
La filiale "L'Abbaye de Mariengarten" dans le Tyrol du Sud

 

 

Home     Spiritualité     Vie quotidienne     Historique     Offices     Concerts     Contenu du Site     Contact     Impressum

Aucune garantie n'est donnée quant au contenu du Site