L'Ecole dite la "Klosterschule"

 

 

La "Grundschule Lichtental" (école primaire) existe depuis près de deux siècles. Dans la région on l'appelle simplement la "Klosterschule" (L'Ecole des Soeurs). Elle était, à l'origine, une institution du Grand-Duc Karl Friedrich de Baden, qui dans mouvance de la rénovation politique et sociale de l'Europe après les guerres de Napoléon, a promu des réformes culturelles sociales et économiques pour le Pays de Baden.

Lors de la Sécularisation, qui débuta en 1803, il supprima pratiquement tous les monastères. Ce n'est qu'au "Monastère de la Maison de Baden" avec la sépulture de ses ancêtres qu'il concéda la perennité à condition que les religieuses soutiennent son programme de gouvernement en vue du bien-être de la population.

 

Eingang zur Klosterschule  
 

Les moniales devaient ouvrir une école et assurer l'enseignement des jeunes filles de "Beuren". Poussée par la nécéssité, l'Abbesse Cäcilia Lauf se déclara d'accord avec cette condition afin que la Communauté puisse continuer à pratiquer la vie conventuelle.

L'inauguration de l'école fut célébrée le 9 février 1815 par un office religieux. Elle était soumise à l'autorité spirituelle du doyen. Auparavant les soeurs présumées pour l'enseignement avaient bénéficié d'une solide formation et s'étaient soumises en 1814 à un examen public. Les locaux scolaires furent installés dans le bâtiment prévu pour l'intendant de Lichtenthal. Avec l'introduction obligatoire de l'école simultanée dans le Grand-Duché de Baden l'école des jeunes filles de Lichtenthal fut transformée en 1877 en école communale pour filles.

 

En 1980 "l'Ecole des Filles" devint une école primaire géminée pour les jeunes filles et jeunes gens des quartiers environnants. La "Grundschule Lichtental" comprend trois classes pour chaque niveau et scolarise à peu près 260 élèves. L'équipe éducative s'engage à respecter l'esprit chrétien de l'école. Elle s'efforce de faire s'épanouir la pluralité des intérêts, des talents et des capacités des enfants et de les conduire avec fermeté et respect vers les valeurs humains et chrétiennes.

 
 
      
 

 

Informations complémentaires:

L'histoire de Lichtenthal en survol
L'Abbatiale
La "Fürstenkapelle": Sépulture des Markgraves de Baden
La Madonne aux Clés
Lichtenthal et la Sécularisation
L'Ecole
La filiale "L'Abbaye de Mariengarten" dans le Tyrol du Sud

 

 

Home     Spiritualité     Vie quotidienne     Historique     Offices     Concerts     Contenu du Site     Contact     Impressum

Aucune garantie n'est donnée quant au contenu du Site